Lifestyle

4 mois après l’arrêt de la pilule – premier bilan

22 septembre 2017

Ça fait maintenant 4 mois (presque 5 en fait) que je vous annonçais sur ce blog ma décision d’en finir avec les contraceptifs hormonaux. À l’époque, l’apparition de certains effets indésirables pas cools (acné, violents maux de ventre) avait motivé ma décision. Ces événements m’avaient poussé à me renseigner sur son action sur le corps, que je n’avais pas vraiment questionnée pendant les années où j’ai pris ce petit cachet à heure fixe chaque soir. Après en avoir discuté avec l’amoureux (car lui aussi est concerné), j’avais mis fin moi-même à mon traitement, après une visite chez une gynécologue peu enthousiaste.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Pendant ce temps, il s’en est passé des choses dans mon corps (et ce n’est pas fini ! **à prononcer comme dans la publicité **). J’ai vu sur internet des témoignages de filles pour qui l’arrêt de la pilule se passait sans trop d’embuches, chez moi c’est plutôt une tornade d’hormones qui s’est déchainée, et après ces longs mois, mon corps commencent seulement à reprendre son équilibre.

Une tornade d’hormones, avec quelques effets secondaires …

Le plus gros soucis que j’ai, c’est de l’acné : même en étant adolescente, je ne me souviens pas en avoir eu autant. C’est par vague : certains jours ma peau va mieux, d’autres jours c’est la catastrophe. J’ai remarqué que le stress joue aussi son rôle, ainsi que mon alimentation. Cela m’oblige à faire attention à moi, par exemple à chouchouter ma peau sensible avec des produits doux (et j’essaye de ne pas y toucher, mais dieu que c’est dur …). J’ai aussi banni certains aliments, comme les produits laitiers et les produits très caloriques. À force d’effort, j’arrive à limiter le problème, mais je pense que j’y serais toujours sujette tant que mon corps ne se sera pas totalement nettoyé des derniers reliefs de pilule, ce qui pourrait prendre encore un peu de temps.

Deuxième effet à ranger dans la catégorie « pas cool mais on peut limiter les dégâts », ce sont mes cheveux. Je les perd beaucoup plus qu’avant, ils ont perdu en volume et sont beaucoup plus secs. Ici aussi, l’hygiène de vie joue beaucoup : j’ai dû adapter ma routine et racheter des shampoings plus doux (je peux vraiment vous conseiller la marque Santé là dessus, ils sont tops). Je leur fais aussi des soins très régulièrement, avec de l’aloes vera et de l’huile de ricin, pour les nourrir et stimuler la repousse. Avec tout ça, leur état s’est vraiment amélioré.

À côté de cela, j’ai eu quelques autres petits dérangements mais qui n’ont été que passagers : des sauts d’humeurs au cours du second mois, quelques bouffées de chaleur aussi. Mais je prend ces petits tracas avec philosophie et pour un signe que mon corps travaille pour se rééquilibrer après toutes ces hormones.

En point positif, j’ai pu remarqué que mes règles sont beaucoup moins abondantes, et aussi beaucoup moins douloureuses. Quand on sait que mes douleurs menstruelles m’empêchaient parfois de me lever ou de marcher droit, c’est pour moi un très grand progrès ! C’était le point principal que j’avais évoqué avec ma gynécologue, qui m’avait affirmé que « non ce n’est pas possible que la pilule vous fasse ça, et puis ça vous semble beaucoup mais moi je trouve ça normal ». Inutile de vous faire un dessin : depuis, j’ai changé de gynécologue !

Au final, même si mon corps se rebelle un peu car il n’a plus sa dose d’hormones, je suis toujours sûre du choix que j’ai fait. Chaque jour, je réapprend à écouter mon corps, j’observe son aspect cyclique, sans avoir l’arrière pensée de me dire « est ce vraiment moi ou n’est-ce-que la pilule ? ». Je pense que la pilule peut convenir à certaines femmes, mais ce n’était pas mon cas.

Par contre, une chose est sûre : le choix de prendre la pilule n’est vraiment pas quelque chose à prendre à la légère. C’est avant tout un médicament, qui modifie le fonctionnement du corps et engage de nombreux effets secondaires. On la prescrit trop souvent par défaut, parfois même pour des raisons qui n’ont pas de lien avec la contraception : traitement de l’acné, règles douloureuses … ce qui ne résout pas le problème mais le cache en stoppant le cycle naturel du corps (pour petit rappel : les règles sous pilule ne sont pas de vraies règles). Si vous souhaitez prendre la pilule, ou que vous la prenez mais que votre gynécologue ou médecin généraliste ne vous a pas expliqué toutes les implications de cette méthode de contraception, je vous encourage fortement à vous renseigner, à vous faire votre propre avis.

❃❃❃

Si vous avez eu aussi une expérience singulière avec la pilule ou tout autre contraception, votre avis m’intéresse beaucoup ! N’hésitez pas à venir en parler dans les commentaires =)

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Ana 22 septembre 2017 at 18 h 11 min

    Hello,
    Merci pour ton témoignage très intéressant 🙂 je me renseigne également beaucoup sur la question ! J’aimerai arrêter de la prendre et me désintoxiquer (elle m’a été prescrite à l’âge de 14 ans en raison de règles douloureuses…). Une question : quel autre moyen de contraception utilises tu pour la remplacer ?
    Bonne soirée 🙂

    • Reply Élodie 22 septembre 2017 at 18 h 19 min

      Hello Ana, merci pour ton petit mot ! Pour l’instant, mon copain et moi utilisons des préservatifs et ça se passe très bien, mais je regarde de très prêt la symptothermie (je ne peux pas encore l’utiliser car mes cycles sont encore un peu chamboulés, mais ça va venir). Bonne soirée à toi aussi !

  • Reply Danie 24 septembre 2017 at 12 h 45 min

    Bonjour, je voulais te dire que je me retrouve dans ton témoignage mais il faut que tu sois patiente… j’ai aujourd’hui un stérilet en cuivre et çà se passe très bien j’ai des règles normales de deux ou trois jours alors que mon gynécologue avait choisi de me mettre sous pilule à l’âge de 15 ans à cause de kistes aux ovaires et de règles douloureuses et abondantes… par contre il m’a fallu presque deux ans avant que mon corps se purge de ce surplus d’hormones… j’ai également supprimé les produits laitiers et autres produits gras et je prends soin de ma peau avec des produits doux et naturels. Il est important d’être bien informée avant de choisir un mode de contraception efficace et qui nous convienne.

    • Reply Élodie 24 septembre 2017 at 13 h 19 min

      Bonjour Danie, merci pour ton témoignage ! Je suis contente que cela se passe mieux pour toi maintenant.
      Et oui, patience est le maître-mot, mon ancienne gynécologue m’avait parlé « d’accélérer le processus de remise en marche » si tout n’était pas redevenu à la normal après 3 mois mais je préfère donner le temps à mon corps pour qu’il se remette naturellement, quite à avoir ces petits effets secondaires.
      Bonne journée à toi !

  • Reply Camille 25 septembre 2017 at 9 h 44 min

    Merci pour ce témoignage, je réfléchis moi même à arrêter la pilule mais je redoute un peu de franchir le pas en raison de tous ces effets indésirables que je lis un peu partout. Et pourtant je sais que ce serait une bonne chose, je ne suis simplement pas prête. Et puis le choix du moyen de contraception alternatif me pose aussi problème.. 🙂

    • Reply Élodie 25 septembre 2017 at 9 h 54 min

      Hello Camille ! Vue mon expérience, je ne peux que t’encourager à franchir le pas, mais la décision finale t’appartient : c’est ton corps et tu dois faire selon ce que tu penses être le mieux pour toi 🙂
      En effet, il y a quelques effets indésirables mais ils ne sont que temporaires (et comme je disais dans cet article, on peut les limiter avec une bonne hygiène de vie). À côté de ça, les effets positifs compensent : regain d’énergie, maîtrise de son cycle, …
      Prend bien le temps de te renseigner et de te faire ta propre opinion avec tout ça, et si tu as des questions, n’hésites pas !
      Des bisous xxx

  • Reply Alix - A tire d'Elle 25 septembre 2017 at 10 h 22 min

    Hello 🙂
    C’est hyper intéressant comme témoignage !
    Pour ma part, je suis passé au stérilet au cuivre après arrêt de la pilule (pas de symptomes gênants mais l’idée de tout ce que ça détruit dans notre corps et marre d’y penser au quotidien).
    Du coup, c’est plus du tout la même choses pour les règles et tout … mais bon, on s’adapte !
    Merci de témoigner de ton expérience, on en a besoin !!
    Alix
    http://a-tire-d-elle.blogspot.com

    • Reply Élodie 25 septembre 2017 at 10 h 38 min

      Merci Alix pour ton retour, et pour ton témoignage. Cela fait vraiment plaisir de voir que cet article est utile !
      Bonne journée à toi 🙂

    Leave a Reply