Voyage

Afrique du Sud #1 – mes impressions

20 avril 2017

Après vous en avoir beaucoup parlé sur les réseaux sociaux, voilà enfin mon article sur mon voyage en Afrique du Sud. Ou plutôt mes articles car je pense qu’il y en aura trois : j’ai en effet visité deux régions tout à fait différentes, la région du Cap et le parc national Kruger. Mais outre l’aspect touristique, je voudrais aujourd’hui consacrer ce premier article à mon impression générale sur ce pays, car ce voyage a aussi beaucoup bouleversé ma façon de voir les choses. Je vous explique tout !

Pour remettre les choses dans leur contexte, l’Afrique du Sud, ce n’était pas une destination de ma wishlist (comme les pays d’Afrique en général). Ce n’est pas que je n’aime pas cette partie du monde, en fait je ne la connais presque pas. Ce voyage s’est présenté à moi par hasard, quand des amis ont décidé de célébrer leur mariage dans ce pays (car la mariée est originaire de là-bas). C’est grâce à cette invitation que j’ai commencé à me documenter sur cette destination et au final à planifier un séjour de deux semaines, avec mon homme et un couple d’amis (eux aussi allemands).

Et quelle surprise je n’ai pas eu quand j’ai débarqué sur le sol sud africain ! Si il y a une chose à laquelle je ne m’attendais pas, c’est d’avoir un tel coup de foudre pour ce pays. Il n’y a pas que la couleur des gens qui donne son surnom de nation arc-en-ciel à l’Afrique du Sud mais aussi sa culture. Le contraste est saisissant avec l’Europe (et encore plus avec l’Allemagne), où les gens ont toujours tendance à être neutre et à ne pas être très démonstratif en public. Les sud africains (ou du moins ceux que j’ai rencontré) ont la joie de vivre et ne semblent pas être affectés par le stress. J’ai vraiment profité de cette ambiance pour mettre tous mes soucis de côté et profiter de l’instant présent.

DSCN1267

Waterfront du Cap – Table Mountain en fond

DSCN1175.JPG

Toutes ces couleurs, partout où nous alions !

DSCN0959.JPG

En haut de Table Mountain

Cette ambiance détendue fait que parfois, les choses ont l’air un peu plus lente et plus aléatoire dans ce pays qu’en Europe. Il ne faut pas être pressé quand on demande un service, les files d’attentes sont parfois très longues, mais une fois que l’on atteint son but, on est généralement très bien accueilli. Petit détail culturel :  il est considéré comme impoli de démarrer une conversation de but en blanc par le sujet principal : les sud africains vous demanderont toujours comment vous allez avant toute chose, que ce soit à la station essence, dans un restaurant ou dans la rue, et attendent bien sûr qu’en retour vous leur demandiez également comment ils vont. Encore un gros contraste avec mon pays actuel où les gens sont en général pragmatiques et veulent en savoir le moins possible sur ta vie privée !

Un autre point de contraste fut la façon de circuler dans ce pays. Je recommanderais fortement de louer une voiture de location si on veut voir du pays en Afrique du Sud (comme nous l’avons fait), la sécurité étant assurée par des agents de parking dans la plupart des zones fréquentées. Mais préparez vous à devoir conduire à gauche ! Comme je n’aime pas spécialement conduire, c’est mon copain qui s’est attelé à cette tâche, non sans râler quelquefois à propos de la conduite des locaux, un peu plus originale qu’en Europe. Il nous est arrivé de croiser des voitures remplies à craquer (du genre 20 personnes dans une voiture familiale). Mais il semblerait que cela soit assez courant dans ce pays car tout le monde n’a pas accès à un véhicule digne de ce nom, ce qui fait que les sud africains covoiturent beaucoup.

DSCN0890

Sur la route menant au Cap

DSCN1521.JPG

Des rencontres sur la route …

La chose qui m’a particulièrement touchée pendant mon séjour, c’est le fait que l’Afrique du Sud est un pays de contraste. Car malgré la bonne humeur ambiante, le pays souffre encore de nombreuses inégalités qui sont toujours bien visibles, même 25 ans après la fin de la politique des Apartheid. Les touristes sont naturellement orientés vers les quartiers riches, où on peut retrouver tout le confort à l’Européenne et où la sécurité est renforcée. Mais l’Afrique du Sud, c’est aussi la précarité des quartiers pauvres, les townships, où s’entassent les maisons délabrées avec des petites cabanes construites en bois ou en tôle, qui s’étendent sur de grandes surfaces autour des grandes villes comme le Cap.

DSCN0898

Au milieu de nul part et pourtant si près du Cap

J’ai eu la chance de pouvoir m’échapper de cette bulle dorée touristique, au moment du mariage qui se déroulait près des townships de Polokwane. Il est normalement déconseillé de faire cette expérience en tant que touriste, car la criminalité dans les townships sud africains est la plus élevé du monde. Mais nous étions accompagnés de locaux qui veillaient sur nous, ce qui a rendu ce moment possible. Et je pense honnêtement que ce moment de mon voyage fût le plus riche que j’ai vécu : au delà des photos parfaites, des cartes postales, se trouvaient devant moi l’envers du décors. Nous avons pendant ce court week-end logé dans un hôtel au confort précaire, pris des taxis bus sud africains sur des chemins que je doute ma 207 capable de pratiquer sans y laisser une roue, et avons eu la chance d’être invité à partager les repas des familles avant le mariage. Le tout dans la même bonne humeur dont nous avions fait l’expérience durant tout notre séjour, une vraie leçon d’humilité.

south-africa-1112770_1920

Township près de Johannesburg

DSCN1367.JPG

Troupeau rencontré sur la route de Polokwane

Voyager dans cette partie du monde m’a vraiment bouleversée. Sur le plan humain, sortir de mon cercle de confort m’a encore une fois montré la chance de pouvoir bénéficier d’un toit au dessus de notre tête, d’eau chaude, de connexion internet, choses qui sont un luxe pour beaucoup de gens. Aussi, la nature dans ce pays est encore très présente, préservée et chérie (car source de revenue), un gros contraste avec ma vie citadine, et cela m’a fait un bien fou de pouvoir revenir 15 jours à l’essentiel. Rien que pour cela, je recommanderais ce voyage. L’Afrique du Sud m’a offert des images qui resteront à jamais gravée dans ma mémoire, et je suis extrêmement reconnaissante que cette opportunité m’ait été donnée.

Comme promis, deux articles suivront celui-ci, pour vous présenter un peu plus en détail les deux régions que j’ai visité, à savoir la province du Cap et le parc national Kruger. En attendant, j’espère que cet article vous aura plu, et j’attend avec impatience vos commentaires pour savoir ce que vous en avez pensé !

With love ♡

Élodie

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Céline 20 avril 2017 at 19 h 28 min

    Oh lalalaaa ! Quelle belle expérience ! J’ai juste envie de faire ma valise et de partir à la découverte de cette belle région ! Tes photos sont très jolies. J’ai eu l’occasion dans le passé d’aller au Sénégal pendant un mois, et c’est vrai que c’est dépaysant et surtout que c’est une leçon d’humilité et humaine dont on ressort définitivement bien différent. Je suis ravie d’avoir pu lire tes impressions. J’ai hâte d’en lire plus, super article ! 🙂

    • Reply Élodie 20 avril 2017 at 19 h 32 min

      Merci Céline ! Le Sénégal, j’imagine que le dépaysement doit être total ! J’aimerais beaucoup voir d’autres pays d’Afrique, mais il va falloir refaire quelques économies ^_^
      Merci pour ton commentaire !

  • Reply Em 25 juin 2017 at 13 h 50 min

    Je rattrape mon retard de lecture sur ton blog suite à un emploi du temps un peu chargé et cet article, je l’adore ! Merci pour ce récit qui change des articles de voyage un peu classique 🙂 Je me renseigne justement pour un gros voyage cet hiver et l’Afrique du Sud fait partie de la liste, je suis vraiment ravie de lire un témoignage aussi sincère sur cette destination.
    Je ne savais pas que la conduite était à gauche, comme toi je ne me sens pas très à l’aise donc je pense que ce sera le boyfriend qui sera en charge si jamais on se décide pour Cape Town!
    Je file lire la suite de tes articles, belle journée 🙂
    xx

    • Reply Élodie 25 juin 2017 at 13 h 55 min

      Merci pour ton retour, ça fait plaisir ! Effectivement je ne peux que te recommander l’Afrique du Sud ! L’amoureux a pris beaucoup de plaisir à conduire à gauche, donc c’était gagnant gagnant 😁
      Bisous à toi xxx

    Leave a Reply