All Posts By

Élodie

Quotidien

La magie de Noël

13 décembre 2017

Noël arrive à grand pas, et à cette occasion, je voudrais faire un article un peu spécial, non pas sur les choses que je souhaiterais recevoir à Noël (je ne demande pas grand chose, de toute façon) mais sur toutes ces petites choses qui me mettent en joie pendant cette saison de l’Avent. Et qui sait, peut-être que vous pourriez ajouter les vôtres en commentaires ? ❆

Continue Reading

Quotidien

Inspiration d’hiver

5 décembre 2017

Sans être ma saison préférée, l’hiver est une période que j’apprécie particulièrement et qui m’inspire beaucoup. Après cet automne agité, avec les préparations de notre mariage, je ressens vraiment le besoin de prendre du temps pour moi, de ralentir et de me recentrer. Et quoi de mieux pour cela que cette saison si propice à l’introspection ? Continue Reading

Quotidien

Mon armoire minimaliste

28 novembre 2017

Me croiriez vous si je vous dis que la quasi totalité des habits que je possède tiennent sur 4 étagères et dans un bac à sous vêtements ? Comment je fais ? À vrai dire, le chemin a été long pour en arriver à ce résultat. Il y a quelques années, il me fallait 3 fois plus de places, alors que j’utilisais à peu près la quantité de vêtements d’aujourd’hui. Entre achats compulsifs, vêtements récupérés et ceux qui ne m’allaient plus mais que je gardais pour des raisons sentimentales, quel bazar ! Continue Reading

Quotidien

Hiver et peau sensible

19 novembre 2017

L’hiver n’est pas encore officiellement là, mais où je vis, dans l’Allemagne du Sud, c’est tout comme : les températures ont chuté en dessous de zéro le matin, et la neige n’est pas bien loin. Je ne sais pas si l’air est différent ici par rapport à ma Normandie natale, toujours est-il que depuis que j’ai déménagé, je dois prendre beaucoup plus soin de moi pendant cette saison, sinon ma peau tiraille, pèle, et ça peut même aller jusqu’à la formation de cassures aux endroits les plus sollicités (typiquement les doigts et les lèvres). Pour éviter d’en arriver là, je mise sur des produits tout simple, naturels, et adapté à ma peau grincheuse. Continue Reading

Gourmandise

Ma crème de marrons faite maison

1 novembre 2017

Un des problèmes quand on est français et expatrié dans un pays étranger, c’est qu’il peut arriver que certaines de nos recettes et plats favoris ne soient pas trouvables dans notre pays d’adoption. L’Allemagne étant quand même proche de la France, je n’ai pas de gros manques, c’est plutôt sur des petites choses saisonnières que je ressens la différence. Le dernier exemple pour moi fût cette semaine, quand, la saison froide arrivant, j’ai eu une envie subite de tartines à la crème de marrons. Le hic, c’est que dans ma région, les gens n’ont pas l’air vraiment de savoir ce que c’est. On trouve des marrons chauds sur les marchés de Noël en décembre, et on peut acheter des châtaignes en magasin, mais la crème de marrons, c’est non. Continue Reading

Bonheurs

Petits bonheurs – Septembre 2017

6 octobre 2017

Après une courte pause estivale sans article de ce genre, je vous retrouve aujourd’hui pour un article favori. Dans mon quotidien, j’essaye de réduire mes achats et mes possessions, pour vivre uniquement avec l’essentiel, mais ce dernier mois, j’ai fait quelques belles découvertes que je voulais partager avec vous ! Vous allez voir, ces petites choses sont pour beaucoup déjà orientées vers l’automne (rien d’étonnant vu que c’est ma saison préférée ♡). Continue Reading

Voyage

À la découverte d’Amsterdam

3 octobre 2017

Si il y a bien un moment que je redoutais pendant les préparations de notre mariage, c’est le fameux enterrement de vie de jeune fille. Plutôt introvertie, ne buvant pas d’alcool, je préfère les balades tranquilles en ville aux grandes soirées bruyantes, et l’idée d’une fête centrée sur ma personne me donnait des sueurs froides. J’en ai parlé à ma témoin, et elle a été vraiment formidable, adaptant cet événement selon mon style de vie. Vendredi soir fût le grand soir : 5 filles, 5 sacs à dos, une voiture et une destination secrète pour le week-end ! Continue Reading

Quotidien

4 mois après l’arrêt de la pilule – premier bilan

22 septembre 2017

Ça fait maintenant 4 mois (presque 5 en fait) que je vous annonçais sur ce blog ma décision d’en finir avec les contraceptifs hormonaux. À l’époque, l’apparition de certains effets indésirables pas cools (acné, violents maux de ventre) avait motivé ma décision. Ces événements m’avaient poussé à me renseigner sur son action sur le corps, que je n’avais pas vraiment questionnée pendant les années où j’ai pris ce petit cachet à heure fixe chaque soir. Après en avoir discuté avec l’amoureux (car lui aussi est concerné), j’avais mis fin moi-même à mon traitement, après une visite chez une gynécologue peu enthousiaste.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Pendant ce temps, il s’en est passé des choses dans mon corps (et ce n’est pas fini ! **à prononcer comme dans la publicité **). J’ai vu sur internet des témoignages de filles pour qui l’arrêt de la pilule se passait sans trop d’embuches, chez moi c’est plutôt une tornade d’hormones qui s’est déchainée, et après ces longs mois, mon corps commencent seulement à reprendre son équilibre.

Une tornade d’hormones, avec quelques effets secondaires …

Le plus gros soucis que j’ai, c’est de l’acné : même en étant adolescente, je ne me souviens pas en avoir eu autant. C’est par vague : certains jours ma peau va mieux, d’autres jours c’est la catastrophe. J’ai remarqué que le stress joue aussi son rôle, ainsi que mon alimentation. Cela m’oblige à faire attention à moi, par exemple à chouchouter ma peau sensible avec des produits doux (et j’essaye de ne pas y toucher, mais dieu que c’est dur …). J’ai aussi banni certains aliments, comme les produits laitiers et les produits très caloriques. À force d’effort, j’arrive à limiter le problème, mais je pense que j’y serais toujours sujette tant que mon corps ne se sera pas totalement nettoyé des derniers reliefs de pilule, ce qui pourrait prendre encore un peu de temps.

Deuxième effet à ranger dans la catégorie « pas cool mais on peut limiter les dégâts », ce sont mes cheveux. Je les perd beaucoup plus qu’avant, ils ont perdu en volume et sont beaucoup plus secs. Ici aussi, l’hygiène de vie joue beaucoup : j’ai dû adapter ma routine et racheter des shampoings plus doux (je peux vraiment vous conseiller la marque Santé là dessus, ils sont tops). Je leur fais aussi des soins très régulièrement, avec de l’aloes vera et de l’huile de ricin, pour les nourrir et stimuler la repousse. Avec tout ça, leur état s’est vraiment amélioré.

À côté de cela, j’ai eu quelques autres petits dérangements mais qui n’ont été que passagers : des sauts d’humeurs au cours du second mois, quelques bouffées de chaleur aussi. Mais je prend ces petits tracas avec philosophie et pour un signe que mon corps travaille pour se rééquilibrer après toutes ces hormones.

En point positif, j’ai pu remarqué que mes règles sont beaucoup moins abondantes, et aussi beaucoup moins douloureuses. Quand on sait que mes douleurs menstruelles m’empêchaient parfois de me lever ou de marcher droit, c’est pour moi un très grand progrès ! C’était le point principal que j’avais évoqué avec ma gynécologue, qui m’avait affirmé que « non ce n’est pas possible que la pilule vous fasse ça, et puis ça vous semble beaucoup mais moi je trouve ça normal ». Inutile de vous faire un dessin : depuis, j’ai changé de gynécologue !

Au final, même si mon corps se rebelle un peu car il n’a plus sa dose d’hormones, je suis toujours sûre du choix que j’ai fait. Chaque jour, je réapprend à écouter mon corps, j’observe son aspect cyclique, sans avoir l’arrière pensée de me dire « est ce vraiment moi ou n’est-ce-que la pilule ? ». Je pense que la pilule peut convenir à certaines femmes, mais ce n’était pas mon cas.

Par contre, une chose est sûre : le choix de prendre la pilule n’est vraiment pas quelque chose à prendre à la légère. C’est avant tout un médicament, qui modifie le fonctionnement du corps et engage de nombreux effets secondaires. On la prescrit trop souvent par défaut, parfois même pour des raisons qui n’ont pas de lien avec la contraception : traitement de l’acné, règles douloureuses … ce qui ne résout pas le problème mais le cache en stoppant le cycle naturel du corps (pour petit rappel : les règles sous pilule ne sont pas de vraies règles). Si vous souhaitez prendre la pilule, ou que vous la prenez mais que votre gynécologue ou médecin généraliste ne vous a pas expliqué toutes les implications de cette méthode de contraception, je vous encourage fortement à vous renseigner, à vous faire votre propre avis.

❃❃❃

Si vous avez eu aussi une expérience singulière avec la pilule ou tout autre contraception, votre avis m’intéresse beaucoup ! N’hésitez pas à venir en parler dans les commentaires =)

Quotidien

Red hair don’t care

13 septembre 2017

Le roux est ma couleur – ou plutôt l’était. Quand on regarde les photos de mon enfance, on peut y voir une petite fille à la tignasse un peu folle, longue jusqu’en bas du dos et rousse « carotte ». Mais le temps n’a pas été tendre avec mes cheveux : l’adolescence arrivant, ma couleur a changé, virant au châtain foncé et mes cheveux autrefois épais sont maintenant fins et n’ondulent plus que légèrement. À la fin de mon adolescence, j’ai fini par les couper au carré, mais qu’est ce que je les regrette, ces cheveux !

Malgré tout, ma couleur de coeur reste le roux, c’est avec elle que je me sens le plus à l’aise, que je suis moi-même. La rousseur fait partie de mon identité, et je la défend contre tous les clichés ! Et pour pouvoir continuer à arborer cette couleur que Dame Nature m’a reprise, c’est vers le henné que je me suis tournée. En plus d’être un produit colorant, c’est aussi un soin qui nourrit, fortifie et protège les cheveux, ce que je trouve plutôt intéressant pour regagner le volume que j’ai également perdu, une pierre deux coups. Mais tous les hennés ne se valent pas, il faut bien faire attention de choisir un henné 100% naturel pour qu’il fasse du bien à ses cheveux, et non le contraire. Jusqu’à maintenant, j’ai fait toutes mes commandes sur la boutique Hennés et soins d’ailleurs et je n’ai pas été déçue.

Trois hennés sont principalement indiqués pour donner une coloration rousse : le henné d’Egypte, le henné Tazarine et le henné du Rajasthan. J’avais testé le henné d’Egypte il y a quelques mois, et effectivement il m’avait donné de beaux reflets cuivrés mais pas encore ce roux si flamboyant que je recherchais (probablement car ma couleur de base est trop foncée). C’est pourquoi j’ai décidé de tester le henné du Rajasthan cette fois-ci, et voici la préparation que j’ai faite pour cela :

Ingrédients:

  • 100g de henné du Rajasthan biologique
  • 1 cs d’huile de ricin – nourrit et stimule la pousse
  • 2 cs de gel d’aloes vera – hydratant
  • 3 cs d’eau de rose – apaisant

Je n’utilise jamais le henné seul, car il sèche un peu trop mes cheveux. Ajouter une huile et / ou du gel d’aloes vera est une bonne solution pour contrer ce petit désagrément. Une fois ce petit mélange fait, on complète tout simplement avec de l’eau tiède (plus agréable pour la pose) jusqu’à obtenir une bonne consistance. J’ai fait le choix personnel de l’appliquer directement sur toute ma chevelure (même pas peur) mais en général, mieux vaut tester sur une mèche du dessous au préalable si on veut être sûr du résultat : le henné prend différemment d’une chevelure à l’autre. Le henné du Rajasthan a un désavantage, celui de foncer les cheveux en pose trop longue, c’est pourquoi j’ai rincé mes cheveux au bout de deux heures.

Pour être tout à fait honnête, l’étape du rinçage m’a donné quelques sueurs froides : mon eau de rinçage était orange rouille, et mes cheveux avaient déjà l’air bien roux (voir rouge) alors qu’ils étaient encore mouillés ! Mais une fois ma tignasse sèche, c’est le soulagement, et surtout le gros coup de coeur :

Quand je vois mes cheveux, je pense que laisser le henné uniquement 2h était un bon choix, car la préparation a déjà coloré mes cheveux au delà de mes espérances. Je suis indéniablement plus rousse, voir acajou, avec des reflets cuivrés / rouges au soleil. J’ai obtenu une couleur beaucoup plus flamboyante qu’avec mon précédent henné d’Egypte. L’amoureux lui trouve ça un peu trop rouge, il est vrai que je pense que ça peut ne pas convenir à tout le monde, mais moi j’adore ! Je valide le henné du Rajasthan à 100% pour les personnes qui comme moi, veulent obtenir un roux sur une base foncée !

Après cette coloration, je vais faire de mon mieux pour continuer à prendre soin de mes cheveux qui commencent à gagner en longueur. L’huile de coco dégorgeant le henné, je fais maintenant mes soins avec de l’huile de ricin, un peu plus chère mais très efficace pour les nourrir et elle stimule la pousse. Je trouve que mes cheveux ont gagné en vigueur depuis que je suis passée sur une routine 100% naturelle. Autant avant cela je n’aurais jamais imaginé avoir de nouveau les cheveux longs, mais en voyant l’évolution positive de mes cheveux, je reconsidère cette option. Nous verrons bien jusqu’où cela ira ♡

❃❃❃

Et vous, avez vous déjà tenté le henné ? Quels soins faites vous pour avoir de jolis cheveux ? 

Henné acheté sur la boutique Hennés et soins d’ailleurs – 5,00€

Lecture

J’ai lu « la Servante Écarlate » de Margaret Atwood

22 août 2017

La série des articles classés « Lecture » continue avec aujourd’hui un second ouvrage sur lequel je voulais absolument vous faire mon retour (pour les curieux, vous pouvez retrouver le premier ici). Ce livre qui a occupé une bonne partie de mon été, c’est la Servante Écarlate, un roman de Margaret Atwood publié en 1985. La version que je me suis procurée, en langue originale, a été tout récemment rééditée en rapport avec la série « The Handmaid’s Tale » qui s’en inspire. Continue Reading