Lifestyle

Mes tatouages

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu être tatouée. Dès petite, j’étais fasciné par ces dessins que certaines personnes avaient sur la peau, et j’attendais avec impatience le moment où moi aussi, je serais en âge de pouvoir me rendre dans un salon. À 25 ans, j’ai maintenant deux tatouages, et je ne prévois pas de m’arrêter là, d’autres viendront quand ce sera le moment, mais j’aime me laisser le temps pour y réfléchir. En attendant, voici les histoires des deux premiers :

Tatouage de la nuque : la triple lune

C’est mon premier tatouage, que j’ai fait quand j’avais 22 ans. Je voulais faire un petit modèle discret, et avec du recul j’avoue que c’est l’idéal pour commencer dans le tatouage : la séance est courte, ce n’est pas ou peu douloureux, et si un jour on regrette (ce qui n’est pas mon cas), c’est facile à couvrir ou à cacher.Celui ci fait environ 3,5 cm de long, ce qui a nécessité 45 min de travail, pose du stencil incluse.

Le soin aussi est relativement simple : tatouage à l’air libre dès le retour à la maison, et j’avais utilisé à l’époque une crème Bepanthen (qui fonctionne très bien mais que je n’ai pas utilisée pour mon second tatouage pour des raisons que je donnerais plus bas).

Le motif représente une triple lune, symbole celtique de féminité. Je voulais quelque chose en rapport avec cette culture car je m’en suis toujours sentie proche. J’ai déjà pu toucher cette culture du bout des doigts en me rendant il y a deux ans en forêt de Brocéliande, en Bretagne. Mais mon rêve, c’est de me rendre en Irlande et en Écosse pour visiter les châteaux et sites anciens.

img_4149

J’ai fait faire ce tatouage dans le salon « Art Tattoo » de Cherbourg (Normandie), que je conseille car ce sont vraiment de bons professionnels, qui prennent le temps de t’expliquer et de te conseiller.

Tatouage de l’avant bras : le hérisson

Là ou la triple lune était faite dans le but d’être discrète (je ne la voie même pas moi même), le hérisson lui, je l’ai voulu volontairement voyant. Il est comme un compagnon bienveillant qui me rappelle chaque jour qu’il faut assumer ses choix, et ne pas se mettre en boule en attendant que la tempête passe. Un hérisson un peu végétal aussi, en référence à mon mode de vie green, ma volonté de manger végétal, bio et de vivre en harmonie avec l’environnement. Tout un symbole !

J’ai fait réalisé ce tatouage à Strasbourg (Alsace), dans le salon Dix Minets. J’ai contacté Clara, la tatoueuse, après avoir fait une recherche sur les tatoueurs vegan proches de chez moi, car c’était une de mes volontés de faire un tatouage sans cruauté. La pièce étant un peu plus grosse, elle a été réalisée en 1h45 et a nécessité un peu plus de soin.

Voici quelques astuces que je retiendrais de cette récente expérience :

  • une chose que je conseillerais vraiment, c’est d’utiliser une crème spéciale tatouage pour la cicatrisation, et, quand celle ci est terminée, on peut passer à des soins maisons si on le souhaite (beurre de karité, huile de coco, …).
  • La crème 100% naturelle et vegan que j’adore, c’est le Hustle Butter. Pendant les premiers jours c’est application à volonté, mais on ne s’en lasse pas car l’odeur de ce produit est juste … on en mangerait !
  • un tatouage qui prend l’air est un tatouage qui cicatrise mieux, mais si pour une raison ou une autre il faut le couvrir, je conseille les compresses qui sont ajourées, et donc laisse respirer. À retirer avec un peu d’eau si elle a adhéré à la peau.

Et surtout ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser, en commentaires ici, mais aussi dans les groupes spécialisés ou à votre tatoueur si vous l’avez déjà choisi un. Le tatouage est une modification corporelle indélébile, qui se réfléchit longtemps avant de se faire, ne l’oubliez pas !

With love ♥

Élodie

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    Manon Godard
    16 janvier 2017 at 18 h 09 min

    Je prend note de tes astuces, ça pourra me servir à l’avenir 😉 Tu le sais déjà, mais ton hérisson-végétal est superbe ♥ J’aime beaucoup le sens que tu lui donnes. C’est un beau compagnon !

    • Reply
      Élodie
      16 janvier 2017 at 18 h 12 min

      Merci beaucoup Manon ! Y-aurait-il un projet de tatouage de ton côté ? 😉

      • Reply
        Manon Godard
        16 janvier 2017 at 18 h 19 min

        En fait l’une de mes chats vient des laboratoires et a donc un tatouage dans chaque oreille ; c’est le premier chat que l’on a eu, et pour faire court elle a totalement modifié mon rapport aux animaux. Je pense qu’un jour je me ferais tatouer son tatouage, pour toujours avoir ce lien avec elle. Et ensuite je pense faire un autre tatouage pour mon autre chat. J’ai déjà préparé les dessins et je sais où je les voudrais, il faut juste que je sois prête à me lancer ! ^^

        • Reply
          Élodie
          16 janvier 2017 at 18 h 22 min

          Je trouve l’idée vraiment sympa ! C’est bien aussi de prendre son temps, quand le moment sera le bon, tu le saurais 🙂

  • Reply
    Céline
    17 janvier 2017 at 8 h 08 min

    Bon, je suis amour quand je vois ces magnifiques tatouages 🙂 Ils sont superbes, et la symbolique est d’autant plus belle. Ah l’Irlande… (et ah l’Ecosse), le rêve ! <3 Très bel article 🙂 Bonne journée !

    • Reply
      Élodie
      17 janvier 2017 at 11 h 51 min

      Merci Céline, cela me fait plaisir ce joli retour ! L’Irlande, l’Écosse, … un jour on ira <3

  • Reply
    Stefayako
    18 janvier 2017 at 12 h 41 min

    Joli article ! J’aime particulièrement la tatouage du hérisson, très mignon avec ses pics végétaux et très bien réalisé.
    J’ai justement parlé du tatouage vegan récemment car c’est un sujet récurrent et encore méconnu : https://stefayako.com/2017/01/02/un-tatouage-vegan-est-ce-possible/

    • Reply
      Élodie
      18 janvier 2017 at 12 h 47 min

      Merci pour ton commentaire 🙂 j’irais faire un tour sur ton site alors, merci pour le lien
      Bonne journée xx

  • Reply
    Em
    19 janvier 2017 at 18 h 56 min

    Hooo ce petit hérisson (enfin pas si petit que ça) est tellement mignon ! Très belle idée d’associer les pics et le végétal 🙂
    J’ai toujours soigné mes tattoos avec huile de coco et beurre de karité ou beurre de cacao, en à peine une semaine ils ont toujours très bien cicatrisé (sauf un gros sur le bras que j’ai du couvrir à cause de mon boulot, ce qui n’a pas trop aidé car il ne prenait l’air que la nuit…). Selon le prix je me laisserai peut-être tenté par le Hustle Butter (car j’ai forcément des dizaines de projet en tête haha).
    J’aime beaucoup lire ce type d’articles en tout cas, merci de partager 🙂
    xx

    • Reply
      Élodie
      19 janvier 2017 at 20 h 12 min

      Merci pour ton commentaire !

      J’ai aussi utilisé du karité et de l’huile de coco, mais pas dans les premiers jours qui ont suivi le tatouage. J’avais essayé les deux au début mais je trouvais que la crème de cicatrisation était plus confortable 😉 après c’est peut être mon type de peau qui veut ça.

      Ah la la moi aussi j’ai des tas d’idées en tête pour des futurs tatouages, quand on commence, on s’arrête plus !

      Bisous xxx

Leave a Reply