Quotidien

Mes remèdes naturels #1

2 septembre 2018
Huiles essentielles

À la maison, nous n’avons quasiment pas de médicaments. Pourtant je n’aurais jamais cru en arriver là un jour vu que je suis le genre de personnes à attraper le moindre virus qui traîne (et ça depuis toute petite) et il y a quelques années, j’avais encore un bon stock à la maison. Le changement a commencé quand je suis arrivée en Allemagne en fait : je ne veux pas faire de généralité en disant que les français consomment plus de médicaments que les allemands, mais je pense plus que dans mon cas, je suis passée d’un médecin en France qui prescrivait beaucoup de médicaments à une médecin en Allemagne qui a plus la philosophie de laisser le corps se défendre en l’aidant avec des remèdes naturels (en général, elle prescrit des médicaments uniquement quand elle ne peut pas faire autrement, en cas de maladies requérants des antibiotiques, par exemple).

Mon premier hiver en Allemagne, j’ai évidemment attrapé quelques virus d’hiver et les premières fois que j’ai été soignée de cette façon là, j’ai mis beaucoup de temps que d’habitude (trois semaines environ) pour m’en remettre. Je me sentais très faible et fatiguée, car je pense que mon corps n’était plus habitué à se battre de front avec les virus. Depuis, mon corps arrive de mieux en mieux à se défendre et j’ai été, je pense, moins malade par la suite. Par contre, cela m’a obligé à changer mon rapport avec la maladie : au lieu de prendre des médicaments pour supprimer les symptômes et aller bosser, j’ai commencé à plutôt accepter les symptômes et à m’écouter, me ménager et rester au chaud si possible (j’ai aussi la chance de faire un travail qui peut s’effectuer en télétravail, ce qui me facilite bien les choses).

J’ai au fur et à mesure appris à utiliser les produits naturels pour aider mon corps de manière douce. Et ce sont bien ceux-ci que je voulais partager avec vous aujourd’hui, alors que l’automne arrive bientôt à nos portes, annonciateur de la saison des petits maux.

Erratum : les remèdes présentées dans cet article sont bénéfiques pour les petits maux du quotidien. En cas de maladie ou d’inconfort sans amélioration durant plus de trois jours, ou s’accompagnant de symptômes alarmants (comme de la fièvre), je vous encourage fortement, comme je le fais, à aller consulter un médecin.


La lavande

Si vous me suivez sur Instagram, vous m’avez surement déjà entendu parler de lavande, tant c’est une plante que j’adore. Mon déodorant sent la lavande, ma crème de jour également. C’est ma plante doudou, si bien que j’en prend toujours une bouteille d’huile essentielle en vacances pour en mettre sur mon oreiller à l’hotel pour me sentir bien.

Mais outre pour en apprécier l’odeur, j’utilise l’huile essentielle de lavande également à des fins curatives. Premièrement en cas de piqûres de moustiques, car ces petite bêtes ont l’air de particulièrement m’apprécier. Et faute de pouvoir les empêcher de me piquer, une goutte HE de lavande sur la piqûre m’aide beaucoup à atténuer les démangeaisons grâce à ses propriétés antalgiques, c’est magique.

Le second effet sympa de la lavande, c’est son effet calmant. J’en utilise avec de l’huile de coco en massage sur mes jambes quand elles sont lourdes après 8h en position assise dans un bureau (souvent surchauffé, le combo gagnant). Évidemment, bouger est un des meilleurs moyens pour éviter ça, mais il y a des journées où c’est plus difficiles que les autres de prendre des pauses, et dans ces cas là, la lavande est ton amie !

Le thym

Voilà une super plante dont j’ai découvert les propriétés plutôt récemment par rapport aux autres citées dans cet article. C’est peut-être parce que, de base, ce n’est pas un goût que j’aime beaucoup et je n’en avais jamais dans ma cuisine (contrairement à maintenant où j’en ai même dans mon jardin !). 

Le thym est génial pour dégager les sinus et les bronches, et soulager la toux, le nez qui coule, … bref tous les symptômes qui nous ennuient bien lorsque l’on a attrapé un bon rhume. Avec ses vertus antivirales, antimicrobiennes et antiseptiques, il est devenu mon meilleur ami en hiver, en inhalation ou en tisane (et j’ai même fait la paix avec son goût bizarre).

La sauge

Vous connaissez le dicton « qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin » ? Moi c’est surtout pour son goût dans les pâtes que j’en ai planté à la base sur mon balcon, avant de découvrir ses propriétés. Le dicton a raison : la sauge est bonne pour beaucoup de choses mais la façon dont je l’utilise surtout, c’est en cas de mal de gorge (sur conseil de mon médecin, à la base).

J’ai déjà lu et entendu plusieurs fois que la sauge aide aussi beaucoup en cas de crampes menstruelles, mais je ne peux pas vous le confirmer car j’utilise une autre plante à ses fins. La camomille est aussi une super plante aux propriétés calmantes, que j’utilise pendant cette période de quelques jours avant mes règles où j’ai souvent des crampes, mais aussi des maux de tête et où je peux être facilement irritable !

Le miel de Manuka

Enfin, ce dernier remède, je le tiens de l’amoureux (ou plus exactement de la maman de l’amoureux) car je ne connaissais pas le miel de Manuka avant de venir vivre en Allemagne. Dans leur famille, ils l’utilisent surtout pour soigner les petits virus d’hiver, dès l’apparition des premiers symptômes. Depuis, j’ai aussi découvert que l’on peut l’utiliser sur la peau, en tant que soin cicatrisant, et j’en utilise en masque quand j’ai des poussées d’acné.

Contrairement à tous les autres plantes citées précédemment, le miel de Manuka est un produit assez cher (en Allemagne, ça dépend des marques mais on tourne environ au 20€ les 100g) du coup, le petit rituel ici c’est qu’on en reçoit toujours un pot pour Noël, qui nous dure toute l’année. C’est devenu l’un de nos indispensable, si bien qu’on l’avait même emmené avec nous en Irlande (où il nous a bien servi).


Merci de m’avoir lu aujourd’hui, j’espère que cet article vous a plu, et si c’est le cas, je reviendrais bientôt avec d’autres articles du même style pour vous partager d’autres astuces naturelles ! En attendant, la parole est à vous : avez vous aussi des petits remèdes maison qui vous aident au quotidien ?

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.